À l’occasion de la troisième édition du Prix de l’Innovation Elsevier-Institut Cochin, la Fondation Paris Descartes, l’Institut Cochin et Elsevier ont récompensé Mark SCOTT pour ses travaux sur le développement des modulateurs chimiques du suppresseur de tumeur PTEN.

Les travaux du Dr. SCOTT et de son équipe ont vocation à identifier de nouveaux moyens de traiter les cancers en se concentrant sur le rôle d’une voie de communication cellulaire pilotée par deux protéines oncogènes appelées PI3K/AKT, souvent suractivées dans le cancer. La conception de petites molécules pour inhiber ces protéines oncogènes a fourni l’approche principale pour le développement de traitements anticancéreux ciblant cette voie de communication. En effet, plus de cinquante médicaments inhibant cette voie sont en cours de développement et de nombreux essais cliniques sont également en cours tandis que plusieurs traitements sont maintenant autorisés pour une utilisation clinique. Le suppresseur de tumeur PTEN agit comme un frein « naturel » sur la voie PI3K/AKT. Cependant, l’utilisation de petites molécules pour réactiver les suppresseurs de tumeurs a été beaucoup moins explorée comme approche anticancéreuse potentielle. Le projet du groupe de recherche du Dr Scott vise donc à étudier cette possibilité, qui pourrait à plus long terme permettre d’explorer de nouvelles pistes thérapeutiques.

Le Prix de l’Innovation Elsevier-Institut Cochin s’inscrit dans le cadre du programme « Proof-of-Concept » de l’Institut Cochin, qui encourage chaque année les chercheurs dont les travaux ont fait la preuve qu’ils peuvent faire l’objet d’une application concrète, afin de leur permettre d’apporter des solutions thérapeutiques innovantes à des problématiques médicales et de santé publique.

Depuis 2017, la Fondation Paris Descartes et Elsevier collaborent pour faire reconnaître les réalisations scientifiques et l’innovation dans la recherche et l’enseignement en France.

Crédit photo : Gael KAZAZ