L’appel à projets Fédérations Hospitalo-Universitaires (FHU) lancé en mai dernier par l’Inserm, l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et les universités franciliennes a rendu son verdict cette semaine. Sur les 47 dossiers déposés initialement, 21 ont reçu la labellisation FHU pour une durée 5 ans.

« Dental Diseases Network in Paris » (DDS-Paris Net) porté par les Professeurs Ariane Berdal et Catherine Chaussain, seul projet 100% ODONTO, fait partie des 21 projets retenus par le jury international présidé par le Pr Kim Fox cardiologue à l’Imperial College de Londres et conduit par le Pr Marc Delpech pour l’ANR et l’AP-HP.

L’objectif de “DDS-Paris Net” est d’étudier les anomalies de structure des tissus dentaires, qu’elles soient d’origine environnementale ou génétique; en comprendre les mécanismes qui les sous-tendent; de créer des bases de données épidémiologiques et des cohortes pour ces pathologies; et, de développer des traitements innovants pour traités ces défauts. DDS-Paris Net regroupe les principaux laboratoires et plateformes de recherche affiliés aux deux Facultés d’Odontologie de Paris, tous les services hospitaliers et centres de référence maladies rares, les filières OSCAR et Tête et Cou, le laboratoire de génétique de l’hôpital Cochin, la compagnie Septodont et des associations de malades.

Les Fédérations Hospitalo-Universitaires sont destinées à établir un lien fort entre équipes médicales et équipes de recherche sur des thématiques précises, de la recherche fondamentale au lit du malade. Elles doivent impérativement rassembler au moins une équipe hospitalière et une équipe de recherche, permettre d’atteindre un haut niveau international dans le domaine médical abordé et, permettre un travail commun qui serait difficile sans la mise en place d’une telle structure. Le jury, composé de personnalités exerçant hors Ile de France (en région ou à l’étranger), a souligné l’excellence de l’ensemble des projets présentés.