Jusqu’au 28 mars 2019,

le Musée d’histoire de la Médecine de l’Université Paris Descartes accueille

l’exposition « Chronique de la thanatopraxie »

conçue par Nicolas Delestre à partir des pièces de ses collections privées.

Vous pourrez découvrir lors de cette exposition un ensemble d’objets relatifs à l’évolution de l’art de l’embaumement.

 

Un soin tout particulier a toujours été apporté au traitement de la dépouille humaine. En fonction des croyances, des cultures et des époques, ou par besoins techniques, l’homme a perfectionné ses pratiques et méthodes de conservation des corps pour atteindre un idéal répondant à ses exigences.

Le degré de complexité dans la réalisation des rites funéraires reste un des grands marqueurs de l’évolution de l’homme et les traces laissées par les rites employés sont des sources précieuses, pour les archéologues et anthropologues funéraires, car ils permettent de mieux connaître chaque civilisation. En effet les migrations de populations, les échanges commerciaux, les cultes pratiqués et leurs évolutions se reflètent dans l’analyse des rites funéraires, et le traitement de la dépouille reste dans bien des cas, le point d’orgue.

L’exposition « Chroniques de la thanatopraxie » permet de découvrir un ensemble de pièces exceptionnelles, réunies pour la première fois, nous plongeant au cœur des techniques et instruments utilisés dans la pratique de l’art de l’embaumement. Nous naviguons ainsi entre les époques, passant de l’Égypte antique à l’Europe du XXème siècle pour observer ces produits, ces seringues, ces publicités, ces ouvrages et instruments qui servirent en leurs temps les besoins de praticiens d’exception.

 

Infos pratiques :

Musée d’Histoire de la Médecine – Université Paris Descartes

12, rue de l’École de Médecine – 75006 Paris ; 2eme étage

Horaire d’ouverture : du lundi au samedi – sauf jeudi – de 14h à 17h30

Gratuité pour le personnel de Paris Descartes