Colloque international “Jeunes chercheurs du CANTHEL” : Reconfigurations contemporaines des relations entre RELIGION & MÉDECINE Compétition, articulation, cohabitation

Quand :
20 juin 2017 @ 8 h 00 min – 21 juin 2017 @ 20 h 00 min
2017-06-20T08:00:00+02:00
2017-06-21T20:00:00+02:00

COLLOQUE INTERNATIONAL

«Jeunes chercheurs» du CANTHEL

Coordonné par Serena Bindi (U. Paris Descartes – CANTHEL)

Reconfigurations contemporaines des relations entre

RELIGION & MÉDECINE

Compétition, articulation, cohabitation

La constitution de la médecine comme champ indépendant du religieux est un mouvement très récent. Les anthropologues ont depuis longtemps fourni de nombreux exemples de terrains non occidentaux où le soin se réalise à travers le religieux et le rituel. Mais cette connexion entre médecine et religion a aussi été la norme parmi les sociétés occidentales. En Grèce ancienne, les thérapeutes étaient à la fois les serviteurs d’un dieu préposés à son sanctuaire et des praticiens soucieux du corps des malades se rendant en ce lieu consacré. Le croisement entre religieux et médical marque aussi toute l’histoire de la chrétienté. C’est à l’époque moderne qu’une fracture épistémologique s’installe entre, d’une part, la biomédecine, se voulant système de pensée empirique et, d’autre part, la religion, ensemble de valeurs subjectives et morales. Ce processus de distinction se répandra sur tous les continents, à la suite de la période coloniale et de l’inter- nationalisation des pratiques de santé. En se constituant comme champ de savoirs et de pratiques autonome par rapport au religieux, la biomédecine a poussé toutes les pratiques se situant à l’intersection du médical et du religieux -— que ce soit les formes de chamanisme et de possession, la médecine ayurvédique, etc.— à se redéfinir.

Le présent colloque a donc pour but non pas d’étudier les dimensions curatives présentes de façon implicite au sein des pratiques religieuses ou les dimensions religieuses qui seraient cachées dans les pratiques curatives, mais de mettre à jour les interactions entre des domaines, qui se veulent séparés et se sont constitués comme réciproquement autonomes, mais qui, de facto, ne cessent pas d’interagir de multiples façons — leurs acteurs le faisant d’ailleurs souvent de manière consciente et réflexive. Les intervenants interrogeront les reconfigurations contemporaines des relations entre religion et médecine à partir d’enquêtes empiriques menées tant en Occident qu’ailleurs dans le monde.

Ce colloque approchera les formes actuelles de rencontre, de chevauchement et de friction entre domaine religieux et domaine médical sous trois différents angles :

Tout d’abord, sous l’angle de la compétition : les intervenants s’intéresseront aux situations qu’on pourrait définir d’empiètement, où des frontières entre les deux domaines sont délibéré- ment traversées, donnant parfois lieu à des conflits et rivalités.

Ensuite, sous l’angle de l’articulation : il s’agira de mettre à jour les façons dont la coexistence de techniques de soin à caractère médical ou religieux peut déboucher sur des processus d’emprunts, d’imitations ou des bricolages et aménagements subjectifs.

Enfinn, sous l’angle de la cohabitation : les contributions mettront au cœur de la réflexion l’étude des pratiques, des dispositifs et des discours visant à permettre la coexistence du médical et du religieux, à travers notamment l’élaboration de normes et l’établissement ou rétablissement de(s) frontières entre les deux domaines.

Contact du responsable scientifique du colloque : serena.bindi@parisdescartes.fr

MARDI 20 JUIN 2017

Salle des Thèses

MERCREDI 21 JUIN 2017

Salle J536

Université Paris Descartes

Centre Universitaire des Saints Pères Bâtiment Jacob
5ème étage

45, rue des Saints-Pères 75006 Paris

Téléchargez le programme ICI