Ceped – Page à Page : Parcours de vie et santé des Africains immigrés en France

Quand :
3 octobre 2017 @ 18 h 00 min – 20 h 30 min
2017-10-03T18:00:00+02:00
2017-10-03T20:30:00+02:00
Où :
Centre Universitaire des Saints-Pères
45 Rue des Saints-Pères
75006 Paris
France

Le Centre Population & Développement (Ceped) et la bibliothèque SHS Descartes CNRS ont le plaisir de vous inviter à la présentation de l’ouvrage « Parcours, Parcours de vie et santé des Africains immigrés en France » sous la direction de Annabel Desgrées du Loû (IRD-Ceped) et France Lert (Inserm).
Le mardi 03 octobre 2017 à 18h.

La présentation sera suivie d’un débat avec Guillaume Lachenal (Université Paris Diderot).

Entrée libre, sans inscription.

Le lieu :
Bibliothèque SHS Descartes CNRS de l’Université Paris Descartes.
Bâtiment Jacob au Rez-de-chaussée
45 rue des Saints Pères
75006 Paris

Résumé :

Pourquoi et comment l’infection VIH percute-t-elle la vie des immigrés d’Afrique subsaharienne en France ?

Première étude quantitative d’ampleur menée par des chercheurs et des associations au sein de cette population particulièrement touchée par le virus, l’enquête ANRS Parcours a retracé en 2012-2013 les trajectoires migratoires, sociales, administratives et de santé de ces immigrés. Elle met en relief les difficultés d’installation, les bouleversements familiaux et professionnels à l’arrivée en France, et leurs conséquences en termes de santé.

Plus qu’une recherche en santé publique, Parcours est une étude sur l’immigration en provenance de cette région du monde, une immigration marquée par des années de fragilité administrative et d’insécurité au quotidien. Elle met au jour les facteurs structurels qui pèsent, souvent de façon durable, sur l’installation des immigrés en France et accroissent leurs risques d’être infectés par le VIH une fois sur place. Elle montre aussi l’importance des dispositifs qui mettent en œuvre le principe d’universalité de l’accès aux soins (AME, PASS, associations humanitaires) et la nécessité de les garantir.

Car la lutte contre le sida, véritable maladie de la précarité, passe par la réduction des inégalités de santé.

Cette recherche a été conduite sous la responsabilité scientifique d’Annabel Desgrées du Loû (IRD), France Lert, Rosemary Dray-Spira et Nathalie Bajos (Inserm) et Nathalie Lydié (Santé publique France). Elle a été financée par l’Agence nationale de la recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS), avec le soutien de la Direction générale de la santé et de l’agence Santé publique France.

Avec des contributions de :
Margot Annequin, Nathalie Bajos, Flávia Bulegon Pilecco, Pierre Chauvin, Annabel Desgrées du Loû, Rosemary Dray-Spira, Fred Eboko, Marjorie Gerbier-Aublanc, Virginie Gigonzac, Anne Gosselin, Agnès Guillaume, Mireille Le Guen, Eva Lelièvre, France Lert, Fredérike Limousi, Nathalie Lydié, Barbara Maraux, Élise Marsicano, Julie Pannetier, Dolorès Pourette, Andrainolo Ravalihasy, Nicolas Vignier.

Préface de :
Jean-François Delfraissy