Ceped Page à Page : Débats et controverses autour de l’avortement au Mexique

Quand :
28 février 2017 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
2017-02-28T18:00:00+01:00
2017-02-28T20:00:00+01:00
Où :
Université Paris Descartes
45 Rue des Saints-Pères
75006 Paris
France

Le Centre Population & Développement (Ceped) et la bibliothèque SHS Descartes CNRS ont le plaisir de vous inviter à la présentation « Débats et controverses autour de l’avortement au Mexique »  à propos de l’ouvrage de Susana Lerner (El Colegio de México), Agnès Guillaume (IRD-Ceped) et Lucía Melgar (ITAM-Mexico) « Realidades y falacias en torno al aborto: salud y derechos humanos ».
Le mardi 28 Février  2017 à 18h.

La présentation en français sera suivie d’un débat avec Virginie Rozée (Ined).
Virginie Rozée est sociologue à l’INED, et travaille essentiellement sur les questions de genre et de santé. Après une thèse sur les droits reproductifs en Amérique latine (avec une étude de cas sur l’avortement et la contraception en Bolivie), elle a consacré ses recherches à l’infertilité et aux nouvelles techniques reproductives en France, en Europe et en Asie du Sud-Est. Elle a réalisé une étude de terrain sur la gestation pour autrui en Inde (2013-2014) dans le cadre du Programme Marie Curie de la Commission Européenne
Le lieu :
Bibliothèque SHS Descartes CNRS de l’Université Paris Descartes.
Bâtiment Jacob au Rez-de-chaussée
45 rue des Saints Pères
75006 Paris
Entrée libre, sans inscription.  
Résumé :
Depuis la fin du XXe siècle, l’avortement a fait l’objet de débats incessants  dans le champ de la politique, des droits de l’homme et de la santé publique. Portant sur des sujets  délicats et controversés, en relation avec la « vie », la dignité, l’égalité, la justice et le droit des femmes à décider de manière libre et informée de leur maternité, le débat sur l’avortement et sa (dé)pénalisation nécessitent une réflexion approfondie. Ce thème génère des controverses où se mêlent des postures religieuses, morales, éthiques, juridiques ou idéologiques, ainsi que des intérêts politiques contradictoires qui imposent des lois restrictives qui portent atteinte aux droits sexuels et reproductifs des femmes, et vont à l’encontre des  principes d’une société laïque et démocratique
Au Mexique, suite à l’approbation en 2007 de la légalisation de l’avortement dans le District Fédéral de Mexico (qui correspond à la ville de Mexico) et d’une action d’inconstitutionnalité menée contre cette loi, en 2008, la Cour Suprême de Justice de la Nation a organisé six  audiences publiques durant lesquelles des arguments pour ou contre cette loi ont été exposés. Cet ouvrage propose une réflexion rigoureuse et argumentée sur cette question complexe de l’avortement. Il présente une analyse de ces arguments dans la perspective du droit à la santé et des droits de l’homme, dans le contexte de la politique de population au Mexique et des évidences scientifiques sur l’impact des cadres juridiques sur la santé et le bien-être des femmes. À partir de ce “débat historique”, les auteures questionnent les positions qui cherchent à limiter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des jeunes filles, ainsi que l’importance de cette question dans les actions des  politiques, des décideurs et des personnels de santé face à la réalité de l’avortement au Mexique.