Calendar

Juin
6
mar
Le Ceped fait son cinéma : Deux films sur le thème Handicap et santé….
Juin 6 @ 17 h 30 min – 20 h 00 min

Le Centre Population & Développement (Ceped) a le plaisir de vous inviter à la prochaine séance de Ceped fait son Cinéma, le 6 Juin 2017 à 17h30, où seront présentés les films :

Juin
7
mer
Les Conférences du Ceped : Repenser les inégalités de santé après Ébola – un point de vue anthropologique
Juin 7 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min

Le Centre Population & Développement (Ceped) a le plaisir de vous inviter à la prochaine séance de son cycle  ” Les Conférences du Ceped “, le mercredi 7 Juin 2017 à 18h.

Notre prochain invité est Vinh-Kim Nguyen (Institut de hautes études internationales et du développement)

Il interviendra  sur le thème :  ” Repenser les inégalités de santé après Ébola – un point de vue anthropologique ”

Juin
8
jeu
Journée d’étude de l’observatoire MobElites : Mobilités étudiantes et trajectoires sociales
Juin 8 @ 9 h 00 min – 17 h 00 min

Le CEPED organise une journée d’étude de l’observatoire MobElites sur la thématique des Mobilités étudiantes et trajectoires sociales le jeudi 8 juin 2017 de 9h à 17h.

Découvrez le programme ICI

Conférence-débat “Éducation populaire : Politisation et pratiques d’émancipation”
Juin 8 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min

Participez à la conférence du Cerlis : “Éducation populaire : politisation et pratiques d’émancipation” le jeudi 8 juin 2017 de 17h à 19h.

Éducation populaire :

Politisation et pratiques d’émancipation

Perçue pendant un temps comme une notion « passée de mode », l’éducation populaire est depuis quelques années de retour sur le devant de la scène, réaffrmant sa dimension politique et

expérimentale. Ce renouveau fait l’objet du dossier « Éducation populaire : politisation et pratiques d’émancipation » du n°76 de la revue Agora débats/jeunesses et sera discuté lors de la conférence- débat organisée par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et le Centre de recherche sur les liens sociaux (Cerlis), UMR 8070-CNRS, Université Paris Descartes, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, USPC, le jeudi 8 juin 2017 à l’Université Paris- Descartes.

En s’intéressant aux nouvelles pratiques d’éducation populaire, aux changements structurels et organisationnels qui s’opèrent dans ce champ, le dossier d’Agora débats/jeunesses montre que le renouveau de l’éducation populaire s’opère moins autour des méthodes pédagogiques qu’à travers la réaffirmation de sa conception militante et de sa vocation émancipatrice. A la fois redynamisée par l’engouement autour des pratiques d’empowerment (pouvoir d’agir) et de community organizing (organisations collectives à l’échelle locale visant la participation des citoyens à la vie de leur communauté), et revendiquée par des acteurs aux postures contestataires, l’éducation populaire renoue avec son caractère politique et ses visées de transformations sociales.

Le focus proposé sur des pratiques d’acteurs revendiquant cette dimension politique et expérimentale forte, réduit l’appréhension du phénomène d’« éducation populaire » à ses franges les plus militantes, excluant de fait des acteurs plus institués. Mais si le prisme d’étude est resserré, il invite néanmoins à une vision élargie et décloisonnée de l’éducation populaire aujourd’hui, en lien avec les mouvements sociaux contemporains, qui dépasse le champ des politiques de jeunesse et repense les cadres collectifs de l’émancipation et de production de savoirs.

Toutes ces questions liées au « réanchantement » de l’éducation populaire seront exposées le 8 juin prochain par les coordinateurs du dossier, éclairées par des chercheurs et acteur de l’éducation populaire puis débattues avec la salle.

COORDINATEURS DU DOSSIER

• Emmanuel de Lescure, maître de conférences à l’Université Paris Descartes, Centre de recherche sur les liens sociaux

• Emmanuel Porte, chargé d’études et de recherche à l’ INJEP INTERVENANTS

• Gérard Mauger, sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS

• Frédéric Chateigner, maître de conférences en science politique à l’Université François Rabelais de Tours

• Guillaume Coti, coordinateur du collectif Pouvoir d’agir

Formulaire d’inscription

www.injep.fr

Renseignements

01 70 98 94 39
ou conferences@injep.fr

Lieu :
Amphithéâtre Giroud
Centre Universitaire des Saints-Pères
45, rue des Saints-Pères
75006 Paris

Juin
16
ven
Symposium international : Apprentissages collaboratifs instrumentés, regards interdisciplinaires @ Université Paris Descartes
Juin 16 @ 9 h 00 min – 19 h 30 min

Le symposium international “Apprentissages collaboratifs instrumentés : Regards interdisciplinaires” vise à porter un regard croisé et actuel sur les activités à finalité collaboratives et instrumentées, et leurs enjeux éducatifs que ce soit en terme d’apprentissage, d’enseignement et de formation. Un état de la réflexion dans ce domaine semble aujourd’hui opportun compte-tenu d’une part de l’état de maturité de ce champ de recherche et d’autre part de la reconnaissance grandissante de la part de l’institution éducative – notamment en France – de la nécessité de leur mise en œuvre dans les classes. Les nouveaux programmes 2016 pour l’école élémentaire et le collège appellent ainsi de manière répétée à de telles modalités de travail – collaboratives et instrumentées – entre élèves.

Le symposium propose une ouverture à la fois interdisciplinaire et internationale. Il rassemble des chercheurs reconnus à l’échelle internationale travaillant dans différents domaines de recherche (informatique, sciences de l’éducation, sciences de l’information et de la communication, psychologie) relatifs à l’apprentissage collaboratif instrumenté.

La journée s’articule autour de trois temps forts. Deux sessions de communication le matin et l’après-midi seront consacrées à des présentations de recherches spécifiques, portant sur l’analyse de l’activité collaborative en situations éducatives, ainsi qu’à sa modélisation informatique. Chacune de ces sessions sera suivie par une intervention d’un discutant, afin d’initier une réflexion collective.

La journée sera clôturée par une table ronde, avec l’ensemble des intervenants, centrée sur la question de la mise en œuvre des recherches dans des situations éducatives concrètes.

 

Le symposium se tiendra à l’adresse suivante :

Université Paris Descartes
Amphithéâtre Lavoisier A
Centre Universitaire des Saints-Pères
45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris

Juin
19
lun
Travailler l’Empire. Conversations et circulations genrées
Juin 19 @ 9 h 30 min – Juin 20 @ 12 h 30 min

Journées d’étude organisées par Jennifer Boittin (résidente de l’IEA de Paris) et Rebecca Rogers (Université Paris Descartes) avec le soutien du Centre de recherche sur les liens sociaux (CERLIS) et du Réseau de recherche international et pluridisciplinaire “Marché du travail et genre (MAGE)
Le titre, « Working the Empire / Travailler l’Empire », reflète les différents axes de ces journées d’études. Littéralement, il s’agit d’étudier les multiples manières dont les femmes et les hommes se sont tournés vers les espaces de l’Empire pour trouver du travail, qu’il soit légal ou illégal. Au figuré, un deuxième axe envisage la manière dont les femmes et les hommes ont travaillé le système administratif impérial pour obtenir – en se servant d’un langage imprégné de genre – certains droits,  comme le droit à la vie privée, le droit au travail et le droit de circuler librement. ll sera aussi question de la manière dont l’horizon impérial pouvait imprégner le travail de personnes habitant la France métropolitaine, par exemple dans leurs écrits privés ou publics ou par le biais de la création d’Associations œuvrant pour l’Empire. Enfin, un troisième axe, signalé par le sous-titre « Gendered conversations and circulations / Conversations et circulations genrées », incite les participant.e.s à évoquer les sources, les méthodes et les approches, c’est-à-dire  les intersections historiographiques qui les inspirent et qui orientent leurs pistes de travail. La rencontre sera l’occasion de faire dialoguer les spécialistes dans un format convivial et bilingue afin de décloisonner le dialogue entre les spécialistes des empires français et britannique, en particulier, tout en mettant en avant l’intérêt heuristique de l’usage du genre dans des espaces (post)coloniaux.
Formulaire d’inscription : http://www.paris-iea.fr/fr/evenements/travailler-l-empire-conversations-et-circulations-genrees

Lieu :
Institut d’études avancées de Paris
Hôtel de Lauzun
17 quai d’Anjou
75004 Paris

Juin
20
mar
Colloque international “Jeunes chercheurs du CANTHEL” : Reconfigurations contemporaines des relations entre RELIGION & MÉDECINE Compétition, articulation, cohabitation
Juin 20 @ 8 h 00 min – Juin 21 @ 20 h 00 min

COLLOQUE INTERNATIONAL

«Jeunes chercheurs» du CANTHEL

Coordonné par Serena Bindi (U. Paris Descartes – CANTHEL)

Reconfigurations contemporaines des relations entre

RELIGION & MÉDECINE

Compétition, articulation, cohabitation

La constitution de la médecine comme champ indépendant du religieux est un mouvement très récent. Les anthropologues ont depuis longtemps fourni de nombreux exemples de terrains non occidentaux où le soin se réalise à travers le religieux et le rituel. Mais cette connexion entre médecine et religion a aussi été la norme parmi les sociétés occidentales. En Grèce ancienne, les thérapeutes étaient à la fois les serviteurs d’un dieu préposés à son sanctuaire et des praticiens soucieux du corps des malades se rendant en ce lieu consacré. Le croisement entre religieux et médical marque aussi toute l’histoire de la chrétienté. C’est à l’époque moderne qu’une fracture épistémologique s’installe entre, d’une part, la biomédecine, se voulant système de pensée empirique et, d’autre part, la religion, ensemble de valeurs subjectives et morales. Ce processus de distinction se répandra sur tous les continents, à la suite de la période coloniale et de l’inter- nationalisation des pratiques de santé. En se constituant comme champ de savoirs et de pratiques autonome par rapport au religieux, la biomédecine a poussé toutes les pratiques se situant à l’intersection du médical et du religieux -— que ce soit les formes de chamanisme et de possession, la médecine ayurvédique, etc.— à se redéfinir.

Le présent colloque a donc pour but non pas d’étudier les dimensions curatives présentes de façon implicite au sein des pratiques religieuses ou les dimensions religieuses qui seraient cachées dans les pratiques curatives, mais de mettre à jour les interactions entre des domaines, qui se veulent séparés et se sont constitués comme réciproquement autonomes, mais qui, de facto, ne cessent pas d’interagir de multiples façons — leurs acteurs le faisant d’ailleurs souvent de manière consciente et réflexive. Les intervenants interrogeront les reconfigurations contemporaines des relations entre religion et médecine à partir d’enquêtes empiriques menées tant en Occident qu’ailleurs dans le monde.

Ce colloque approchera les formes actuelles de rencontre, de chevauchement et de friction entre domaine religieux et domaine médical sous trois différents angles :

Tout d’abord, sous l’angle de la compétition : les intervenants s’intéresseront aux situations qu’on pourrait définir d’empiètement, où des frontières entre les deux domaines sont délibéré- ment traversées, donnant parfois lieu à des conflits et rivalités.

Ensuite, sous l’angle de l’articulation : il s’agira de mettre à jour les façons dont la coexistence de techniques de soin à caractère médical ou religieux peut déboucher sur des processus d’emprunts, d’imitations ou des bricolages et aménagements subjectifs.

Enfinn, sous l’angle de la cohabitation : les contributions mettront au cœur de la réflexion l’étude des pratiques, des dispositifs et des discours visant à permettre la coexistence du médical et du religieux, à travers notamment l’élaboration de normes et l’établissement ou rétablissement de(s) frontières entre les deux domaines.

Contact du responsable scientifique du colloque : serena.bindi@parisdescartes.fr

MARDI 20 JUIN 2017

Salle des Thèses

MERCREDI 21 JUIN 2017

Salle J536

Université Paris Descartes

Centre Universitaire des Saints Pères Bâtiment Jacob
5ème étage

45, rue des Saints-Pères 75006 Paris

Téléchargez le programme ICI

 

Journées Aires culturelles et Études globales @ Université Paris Diderot - Bâtiment Olympes de Gouges
Juin 20 @ 8 h 00 min – Juin 21 @ 20 h 00 min

Participez aux journées Aires culturelles et Etudes globales les 20 et 21 juin 2017 à l’Université Paris Diderot.

Le pôle Sciences Sociales de l’Université Sorbonne Paris Cité (USPC) organise les 20 et 21 juin prochains des journées d’études doctorales sur “Aires culturelles et études globales”. Les forces en présence au sein d’USPC sont nombreuses et de grande qualité ; il importe de créer des synergies. Cette initiative vise à tisser des liens entre les communautés et à donner une plus forte visibilité nationale et internationale à nos travaux.
Ces deux journées, comprenant à la fois des présentations de projets et des ateliers de recherche thématiques, s’organiseront autour de la question de l’histoire connectée et de la circulation des idées, des savoirs et des pratiques. Chacun des ateliers sera placé sous la responsabilité d’un enseignant-chercheur d’USPC qui aura pour mission (1) de faire un exposé inaugural puis (2) d’animer la discussion au sein de la session, au cours de laquelle des doctorants présenteront leurs travaux.
Les doctorants participeront à l’ensemble des ateliers. L’objectif est de réunir pendant ces 2 jours des doctorants qui travaillent sur une variété de terrains et de thématiques, sans exclusive disciplinaire. Historiens, sociologues, anthropologues, économistes,géographes ou politistes sont donc invités à candidater.
Découvrez le programme complet ICI
 
Mardi 20 et mercredi 21 juin 2017
Lieu :
Université Paris Diderot, bâtiment Olympe de Gouges,
salle M019
8 place Paul-Ricoeur – 75013 Paris
au bout de la rue Albert-Einstein
Juin
21
mer
Journée ANR DALIE : Didactique et apprentissage de l’informatique à l’école
Juin 21 @ 10 h 00 min – 17 h 00 min

L’Université Paris Descartes organise une journée de restitution de travaux concernant la thématique suivante ” Didactique et apprentissage de l’informatique à l’école”.

Participez à cette journée le mercredi 21 juin de 10h à 17h au Centre Universitaire des Saints-Pères, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris.

Juin
27
mar
1re journée de l’Exercice Musculaire @ UFR STAPS
Juin 27 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min

L’UFR STAPS organise la 1ère Journée de l’Exercice Musculaire, centrée sur le muscle squelettique et l’exercice, mardi 27 juin 2017 de 10h à 18h.

Plus d’information sur le site web dédié