Domination et apprentissage: Anthropologie des formes de la transmission culturelle

de Alain Pierrot  (Sous la direction de), Isabel Carvalho  (Sous la direction de), Chantal Medaets  (Sous la direction de)

Quel rôle joue la contrainte dans les apprentissages ? En Occident, l’éducation a longtemps été assimilée à un dressage. Les méthodes violentes en éducation sont en effet historiquement liées à la transmission de l’écriture, à la scolarisation et à la domination étatique ; sont-elles pour autant étrangères aux autres modalités d’apprentissage et de vie sociale ? Les enquêtes de terrain menées ces dernières années, principalement en France et au Brésil, mais aussi en Uruguay, en Iran, en Chine, en Mongolie, en Inde, en Indonésie, au Mali, au Sénégal et en Polynésie qui sont rassemblées ici, montrent la très grande diversité des formes sous laquelle s’exerce, implicitement ou explicitement, la domination éducative. Il en ressort notamment que, même si elle est désormais condamnée au nom des droits de l’enfant, la violence est toujours pratiquée pour inculquer le sens des rapports hiérarchiques entre les générations.
La domination exercée par l’école sur les minorités a elle aussi été remise en cause et les pratiques visant la reconnaissance des droits culturels des populations autochtones se multiplient. Selon quelles modalités ? Leur logique converge-t-elle avec celle des nouvelles moralités environnementales ? Différentes initiatives menées actuellement en ce sens sont ici décrites et analysées.