Benoît Lévesque et Michel Chrétien lauréats du prix du Québec 2015

Benoît Lévesque et Michel Chrétien lauréats du prix du Québec 2015

Le gouvernement du Québec a mis à l’honneur deux personnalités issues de l’Université Paris Descartes, Benoît Levesque, diplômé d’un doctorat en sociologie de l’Université, et Michel Chrétien, Docteur honoris causa de Paris Descartes, en leur remettant l’un des Prix du Québec 2015 le 2 novembre.

Les prix du Québec sont la plus haute distinction remise par le gouvernement du Québec en culture et en science, et, vise à honorer l’apport d’une personne au rayonnement de sa culture, ses efforts en matière d’innovation ou son travail de diffusion du savoir québécois dans les disciplines les plus diverses. Cette année, 7 prix dans le domaine culturel et six dans le domaine scientifique ont été remis.

Benoît Lévesque, professeur émérite à l’Université du Québec à Montréal et professeur associé à l’École nationale d’administration publique, a reçu le prix Marie-Andrée-Bertrand, récompensant sa carrière en innovation sociale.
En effet, ses recherches ont contribués à la définition de nouvelles notions scientifiques en innovation sociale et en économie sociales. Les films sociaux du cinéaste québécois Fernand Dansereau et le l’ouvrage l’Utopie de Thomas More, publié en 1516 le captivent et le poussent à étudier la sociologie pour mieux comprendre la société des années 60 et les bouleversements générés par la révolution tranquille.
Il décroche en 1974 un doctorat en sociologie à l’école pratique des hautes études à l’université Paris Descartes. Il a cofondé en 1986 la première organisation spécialisée dans l’étude de l’innovation sociale au Canada, le Centre de Recherche sur les Innovations Sociales (CRISES) qui sera sous sa direction jusqu’en 2002. Tout au long de sa carrière, Benoît Levesque a produit un nombre impressionnant de publication, soit 480. Entre 1996 et 2000, il a contribué par des analyses approfondies, à la reconnaissance du Chantier de l’économie sociale, permettant ainsi à ce réseau de se donner des orientations stratégiques présentant l’économie sociale comme un acteur à part entière du développement économique.
Retraité depuis onze ans, il continue de s’impliquer dans la culture philanthropique québécoise et d’inspirer une nouvelle génération de chercheurs en économie sociale et en innovation sociale.

Michel Chrétien, professeur de recherche émérite de l’IRCM (Institut de recherches cliniques de Montréal) a reçu le prix du Québec Wilder-Penfield 2015. Il est un chercheur internationalement connu comme pionnier de la théorie des prohormones et pour la découverte de convertases.
Médecin et endocrinologue de formation, le Dr Michel Chrétien a fortement contribué aux sciences fondamentales, dont l’endoprotéolyse fonctionnelle qui déboucha sur de nombreuses applications cliniques. Il s’est installé à l’IRCM dès sa fondation, en 1967, et y a ouvert le premier laboratoire de chimie des protéines au Québec. Le Dr Chrétien a passé la majorité de sa carrière à l’Institut et l’a dirigé pendant 10 ans. Sa productivité scientifique spectaculaire comprend plus de 600 publications dans les revues scientifiques les plus prestigieuses.
La qualité et la portée de ses travaux lui ont valu de nombreux honneurs scientifiques. Élu officier de l’Ordre national du Québec et de celui du Canada, il a récemment été promu au rang d’officier de l’ordre national de la Légion d’honneur de la République française. À ces nominations s’ajoutent de multiples distinctions et cinq doctorats honorifiques, dont un lui a été attribué par la prestigieuse Université Paris Descartes. Fait notable, il est aussi le premier médecin canadien français à être élu Fellow de la Société royale de Londres, un des plus grands honneurs pour un scientifique, toutes disciplines confondues.
Actuellement, le clinicien-chercheur, codirige une petite équipe à l’IRCM. Celle-ci concentre ses recherches sur des domaines d’intérêt, comme la génétique humaine, les maladies cardiovasculaires, la maladie d’Alzheimer, la malaria et le virus Ebola.

En savoir plus sur les Prix du Québec

Photo : Éric Labonté, Gouvernement du Québec.