Hélène Lefebvre, diplômée à Paris Descartes et qualifiée pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016

Hélène Lefebvre, diplômée à Paris Descartes et qualifiée pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016

A 24 ans, Hélène Lefebvre n’est pas tout à fait une étudiante comme les autres. Titulaire du       Master « Sport, Expertise, Performance de Haut Niveau », cette sportive dans l’âme vient de se qualifier pour les JO de Rio en aviron en tandem après avoir décroché une 8ème place lors des derniers championnats du monde dans sa discipline.

« J’ai commencé à pratiquer l’aviron à l’âge de 12-13 ans alors que j’étais au collège. Je me suis inscrite à l’association sportive de mon établissement par curiosité. Je n’aurais jamais pensé devenir sportive de haut niveau un jour » déclare la jeune femme au caractère et au physique forgés par les milliers d’heures d’entrainement. Une fois au lycée, cette dernière s’inscrit en filière scientifique parallèlement à la poursuite de son activité sportive. « Les entrainements se sont intensifiés au fur et à mesure, on passe au début de deux heures par semaine à trois séances dans la semaine. Il faut trouver, dès le lycée, un équilibre entre les études et le sport ».

Sport et études : un équilibre difficile.

Une fois son baccalauréat en poche, Hélène s’inscrit en faculté de STAPS à l’Insep où elle valide une licence puis une troisième année en management des organisations à l’université Paris Dauphine. « Je souhaitais, en plus de ma formation sportive, acquérir des compétences annexes, notamment en management. La carrière d’un sportif de haut niveau est très courte et nos salaires très faibles. Nous devons donc prévoir très en avance nos reconversions, même avant la fin de nos carrières. » Une fois son diplôme en poche, Hélène décide d’intégrer le Master « Sport, Expertise, Performance de Haut Niveau », proposé par l’université Paris Descartes en partenariat avec l’Insep. Elle l’obtient malgré une charge de travail très importante et des séances d’entrainement qui s’allongent au fil du temps.

helene lefebve

Elodie Ravera et Hélène Lefebvre

En route vers les JO !

Sa huitième place lors des derniers championnats du monde d’aviron lui a permis de se qualifier directement pour les JO de Rio en 2016. « Les jeux sont désormais mon seul objectif ! C’ est un honneur de représenter la France dans ma discipline lors d’une olympiade. Je veux mettre toutes les chances de mon côté pour être à la hauteur de ce
défi
». Et elle tient parole : ses séances d’entrainement représentent environ 16 à 20 heures hebdomadaires. Elle alterne la pratique de l’aviron, du rameur en salle, de la musculation ou encore du footing. « C’est important de diversifier les séances pour ne pas trop tomber dans la monotonie ». Cette année pré-olympique comporte 200 jours de stage d’entrainement intensif. « Je pratique l’aviron en tandem. Si nous arrivons à nous améliorer de quelques secondes avec ma co-équipière nous pouvons nous approcher du  podium » ! C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

helene lefebve2