Eric Messeca, un alumni au centre des réseaux

Eric Messeca, un alumni au centre des réseaux

Spécialiste des réseaux sociaux, Eric Messeca fait du coaching d’entreprises et accompagne les entrepreneurs sur les usages du numérique autour de projets individuels ou collaboratifs. Situé aux premières loges d’une société en pleine transformation, il s’appuie sur des compétences indispensables d’écoute, d’empathie et de bienveillance afin d’accompagner les transitions en cours. Portrait d’un ancien diplômé de Descartes pour qui l’avenir est source de fascination.

Diplômé de l’IUT Paris Descartes en commerce et marketing, Eric Messeca se passionne pour l’informatique et commence dans les années 1980 dans une grande société américaine. Quelques années d’expérience plus tard, il devient chef de projets et directeur et installe des réseaux informatiques au moment où la micro-informatique se systématise dans l’entreprise. Mais, comme il le dit lui-même, l’informatique est un secteur où on devient très vite vieux. Atteint par la limite d’âge, il crée un cabinet-conseil en 1997 et se repositionne sur un métier d’accompagnement des entrepreneurs. Avec presque vingt ans d’expérience dans les réseaux, il prend conscience que lorsqu’on tisse des fils entre les ordinateurs, les logiciels, les imprimantes et les autres périphériques partagés, c’est la vie des humains qui change. À l’époque, bien sûr, on n’en parlait pas. On n’en avait même pas conscience. La question principale était : « est-ce que ça fonctionne ?» et les conséquences sur l’organisation du travail et sur la vie au quotidien n’étaient pas pris en compte.
Lorsque Éric ouvre son cabinet de lancement de start-up numérique, il met en place ce qu’on appellera plus tard du coaching d’entreprise : il accompagne des petites entreprises sur la définition de leur marché, sur la mise en place des premiers relais avec leurs acteurs économiques et sur la recherche de financement pour se développer. Dans les années 2000, il fait l’expérience de la fin d’une entreprise en subissant l’explosion de la bulle d’internet et est contraint de cesser son activité.

Éric rebondit en acceptant un poste de directeur marketing entre la Chine et l’Europe dans le secteur de la lunetterie. À ce poste, il innove en marketing en créant la première école de télévente de lunetterie en France, à Rambouillet. À l’époque, en 2003, comme il n’était pas loin de New York, il croise LinkedIn et là, c’est le choc. Familier du réseautage au sens traditionnel avec son cortège d’associations, de réunions et de mises en relation, il comprend très vite les possibilités extraordinaires qu’offre ce réseau social numérique. Il revient en France, mais comme en 2005 LinkedIn n’était pas encore implanté en Europe, il se lance sur Viaduc, devenu Viadeo. Il fonde un nouveau cabinet à Paris autour du thème du réseautage professionnel en ligne et devient un expert des réseaux sociaux numériques.

En 2009, Éric crée un nouvel enseignement dispensé aux étudiants à l’École des Gobelins à Paris jusqu’en 2013 nommé « la gestion du capital relationnel professionnel par projet » : il enseigne en formation continue l’usage des réseaux sociaux numériques appliqué à des objectifs d’entreprises ou de collectivités et basé sur la mise en place d’un projet individuel ou collectif associé à des indicateurs de réussite. Actuellement, il continue dans le coaching d’entreprises et accompagne vers les nouveaux usages du numérique des communautés d’entrepreneurs autour de projets cibles comme l’international. Éric fédère des communautés de regroupement de Talents qu’il a appelé le « Capital Talent Territorial ». Il s’intéresse également aux associations et notamment les ONG qui ont besoin de se positionner différemment en réseau numérisé notamment au regard des besoins de financement.

L’idée à la base de son action c’est la création de liens professionnels complémentaires. Son analyse est que, si nous avons beaucoup progressé dans la mise en place d’outils numériques puissants, nous avons de fortes marges de progrès à concrétiser dans la gestion des nouvelles relations humaines professionnelles numériques. En France, particulièrement, les compétences dans ce domaine ne s’acquièrent que dans les cursus de haut niveau, essentiellement dans la gestion des ressources humaines. L’éducation aux compétences relationnelles numériques reste à inventer. Pour Éric, les relations humaines et notamment celles numérisées sont des compétences indispensables, quel que soit la personne ou son niveau d’étude. Combiner le bon usage du relationnel avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication permet d’amplifier l’efficacité professionnelle. Mais attention, il met en garde : les comportements excessifs, les manquements de savoir-être au niveau relationnel… sont également amplifiés par le numérique et peuvent alors nous desservir et ternir notre réputation devenue indispensable sur le Web pour une insertion professionnelle efficace et une bonne progression sur notre parcours professionnel.

Incurable optimiste, Eric Messeca regarde l’avenir avec fascination. Pour lui, l’ouverture des possibles est extraordinaire en dépit d’un inconvénient majeur : une partie importante de nos savoirs est en train de disparaître des usages. Sa vision du contexte mondial est que nous sommes dans un couloir de changement de paradigme. À l’évidence, certaines compétences et savoirs ne peuvent plus s’appliquer. Il faut apprendre à réinventer l’avenir par métier. Et dans cette course mondiale, ceux qui ont appris à apprendre ont un avantage incontestable sur ceux qui ne savent qu’appliquer les recettes d’un passé en cours d’obsolescence. Comme Éric le dit lui-même, « Nous avons réussi dans un certain contexte or le contexte a changé . Les mêmes méthodes ne peuvent plus entrainer les mêmes succès». Fort de cette certitude, les nouvelles générations doivent se préparer à une remise en question permanente, faire constamment de la veille, entretenir leurs e-réputation, anticiper et se mettre en position proactive pour mettre à jour leurs compétences et en maîtriser de nouvelles. À ces conditions d’agilité, elles pourront surfer sur la vague du changement et profiter de tous les nouveaux avantages du 21e siècle.


 

Éric Messeca est coach de la relation professionnelle numérique. Son métier consiste à accompagner la conduite du changement des entreprises et des collectivités sur la mutation des métiers, des nouveaux modèles économiques et des nouvelles relations humaines numériques à distance sur le Web.
Anciens élèves de l’université Paris Descartes et après l’expérience du commerce, du marketing, du management et de l’entrepreneuriat, principalement dans les secteurs de la technologique, il a recentré depuis les années 2000 son activité en mode professionnel indépendant sur la compétence de l’accompagnement.
Il enseigne aux étudiants Master de l’école des Gobelins et de la Faculté des Sciences Sociale Paris V
Plus de détails sur ses profils professionnels numérisés
https://fr.linkedin.com › ericmesseca
fr.viadeo.com › profile › eric.messeca
Sa visibilité Web : https://about.me/ericmesseca