Le professeur Alain Fischer, lauréat du Japan Prize 2015

Le professeur Alain Fischer, lauréat du Japan Prize 2015

La Japan Prize Foundation a souhaité récompenser Alain Fischer, professeur d’immunologie à l’université Paris Descartes récemment nommé professeur au Collège de France et directeur de l’Institut Imagine depuis 2011, pour ses travaux pionniers sur la thérapie génique. Le Professeur Fischer en a démontré la puissance thérapeutique sur le déficit immunitaire combiné sévère lié au chromosome X.

C’est en 2000 que le premier essai mondial de thérapie génique sur cette maladie a été réalisé et publié par les Professeurs Alain Fischer et Marina Cavazzana. Permettant notamment de combattre une lacune rare, le déficit immunitaire combiné sévère (DICS), « la thérapie génique est un des traitements les plus avancés et révolutionnaires du XXIe siècle pour les maladies génétiques et réfractaires », a salué le comité de scientifique japonais qui lui a décerné ce prix en même temps qu’à son éminent confrère américain Theodore Friedman.

« Ces dernières années, l’efficacité clinique de la thérapie sur diverses maladies réfractaires et mortelles est de plus en plus remarquée », a insisté le jury. « Alors que l’évolution de cette thérapie génique a été freinée et les essais cliniques un temps suspendus à cause de l’apparition de cas de leucémie, le Professeur Fischer et ses collègues ont identifié la cause, et l’efficacité de la thérapie génique a ainsi pu dépasser la transplantation traditionnelle de cellules hématopoïétiques souches », précisent encore les scientifiques du Japan Prize. Et d’ajouter, ce qui apparaît comme le plus important, « en plus de ces cas de réussite, la thérapie génique permet désormais à des enfants initialement atteints de déficit immunitaire de vivre une vie normale ».

« La thérapie génique s’ajoute à l’arsenal des stratégies thérapeutiques susceptibles d’enrichir les traitements des maladies génétiques et sans doute d’autres pathologies » conclut le Professeur Fischer.

Parmi les plus prestigieux prix scientifique internationaux, le Japan Prize est décerné annuellement dans deux catégories, différentes chaque année. Les récipiendaires sont gratifiés d’une somme de 50 millions de yens (375.000 euros au cours actuel) par catégorie.

A propos d’Imagine :

Au service des enfants malades, l’Institut Imagine est le plus grand pôle européen de recherche et de soins ayant pour vocation de comprendre  et guérir les maladies génétiques. Pôle unique en Europe, il réunit  de nombreux spécialistes du monde entier pour pouvoir offrir dans un même lieu les différentes spécialités nécessaires à une prise en charge optimale du malade. L’organisation a été conçue pour favoriser la communication et les synergies entre les cliniciens et les chercheurs. L’université Paris Descartes, de part son implication particulière sur la recherche en génétique, en est un des membres fondateurs au côté de l’Inserm, l’AP-HP, l’Association française contre les myopathies, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et la Mairie de Paris.