Imagerie et recherche biomédicale

Imagerie et recherche biomédicale

PIPA,  plateforme d’imagerie du PARCC(1) a été inauguré le 16 décembre 2014,  sous la haute présidence de Frédéric Dardel, président de l’université Paris Descartes, en présence de Gérard Friedlander, doyen de la faculté de médecine Paris Descartes, et des représentants de l’Inserm et de la région Ile-de-France, son nouvel équipement d’imagerie par Tomographie d’Emission de Positons, couplé à un micro-scanner, à destination du petit animal.

On sait l’importance de l’imagerie dans la médecine moderne, mais on connaît moins la place considérable que l’imagerie a prise pour la recherche biomédicale, en particulier l’imagerie in vivo. Les instruments adaptés à la taille des petits animaux de laboratoire permettent de les observer sans leur causer aucun dommage : une simple anesthésie suffit.
Outre la mise au point des techniques d’exploration par imagerie qui seront demain utilisées chez l’Homme (IRM, radiologie, échographie, imageries isotopiques, etc.), l’imagerie expérimentale in vivo permet de mieux comprendre la physiologie et la pathologie, tester la pharmacologie et l’efficacité des nouveaux traitements, et repérer le rôle de la génétique et de l’environnement dans l’évolution naturelle ou pathologique des individus. Disposer d’instruments d’imagerie et de spécialistes compétents pour l’imagerie expérimentale in vivo est donc un outil très important pour les chercheurs, qu’ils s’intéressent aux maladies cardio-vasculaires, tumorales, métaboliques, ou autres.

Consciente du besoin de ses équipes et de la nécessité de mettre à leur disposition des équipements d’imagerie à la pointe de la recherche, l’université Paris Descartes  s’est dotée d’une plateforme d’imageries du vivant, répartie sur 6 sites, pilotée par des chercheurs reconnus. L’un de ces sites d’imagerie, celui de l’Hôpital Européen Georges Pompidou vient ainsi d’installer, au PARCC (Paris Centre de Recherche Cardiovasculaire) – Inserm U970, un équipement spécialisé : -1 caméra d’imagerie par résonance magnétique (IRM) 4,7 T Bruker, -1 tomographe à émission de positons couplé à un tomodensitomètre à rayons X (TEP/TDM) Mediso NanoTEP-CT.  Cette installation a été effectuée avec l’aide de l’Inserm, de la région Ile-de-France et du réseau national des infrastructures en biologie et santé.

Imagerie 2

Parfaitement complémentaires et insérés dans les réseaux nationaux (France Life Imaging) et internationaux (Réseau européen des écoles doctorales en imagerie), ces instruments de pointe viennent enrichir l’université d’une ressource et d’un savoir faire enviables qui bénéficieront aux équipes de recherche et aux étudiants. Plus d’une douzaine de collaborations sont déjà en cours, tant en IRM qu’en TEP-TDM !

La PIPA est entièrement ouverte aux collaborations avec l’ensemble des chercheurs de la communauté universitaire, mais aussi sur les collaborations nationales et internationales, qu’elles soient académiques ou privées.

Source : faculté de médecine Paris Decartes


(1) Le PARCC (Paris-Centre de recherche Cardiovasculaire) à l’hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) est une unité mixte de recherche Inserm / Université Paris-Descartes, créée en janvier 2009 et dirigée par Alain Tedgui.

Image à la une : Imagerie de petits animaux
© plateforme d’imageries PARCC-HEGP