Obtenir un diplôme sans forcément reprendre ses études, c’est possible ! Grâce à la Validation des Acquis de l’Expérience

Dispositif VAE université Paris Descartes

L’expérience professionnelle ou extraprofessionnelle permet d’acquérir des connaissances et des compétences : il s’agit des apprentissages informels. Ces acquis peuvent être mis en avant pour valider un diplôme, il s’agit alors de la Validation des Acquis de l’Expérience, la VAE.

Régie par une loi datant de 2002*, la VAE est accessible à tous mais il faut cependant remplir une condition : avoir au moins trois années d’expérience, en continu ou non, salariée ou non, durant lesquelles ont été acquises les connaissances et compétences correspondant au diplôme choisi.
Concrètement, pour une VAE d’un diplôme de l’université Paris Descartes, il faut déposer une pré-candidature qui permettra de vérifier ces conditions. Ensuite, grâce à un accompagnement personnalisé, il faut rédiger un dossier et le soutenir devant un jury qui décide alors de l’étendue de la validation du diplôme : néant, partielle ou totale.  Si le jury décide d’une validation partielle, il notifie des prescriptions à réaliser pour l’obtention définitive du diplôme.

La durée totale d’une démarche VAE, à compter du moment où l’on dépose sa pré-candidature et le moment où l’on passe devant le jury est d’environ 18 mois. Quant au travail à fournir, cela dépend de chacun mais il est conséquent car le dossier final de VAE doit, à sa lecture, permettre au jury de vérifier l’étendue des acquis. Il s’agit donc de décrire, d’analyser et de prendre du recul sur un choix pertinent d’expériences parmi son parcours, mais également de traiter d’un sujet, sous la forme d’une question de réflexion en lien avec ses pratiques professionnelles.

Donc, attention ! Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas forcément de reprise d’étude qu’il faut sous-estimer le travail à fournir et la durée de la démarche. Un avantage ? Il est possible d’organiser son travail comme on le souhaite et il n’est pas nécessaire de dégager une année sous la forme d’un congé pour suivre une formation. Cela permet également de ne pas avoir à « réapprendre » des connaissances déjà acquises ! Tout l’art de l’accompagnement VAE alors dispensé est de permettre aux candidats de prendre conscience des connaissances et compétences qu’ils ont acquises et de leur permettre ensuite de réussir à le prouver au jury par la rédaction de leur dossier VAE.

Pour en savoir plus : http://www.scfc.parisdescartes.fr/index.php/descartes/validation-des-acquis/vae-decret-2002

 


* Loi n°2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale